Chalampé en deux temps


Pour l’Ovalie Chalampé, Hebert (4e) puis Ruis (6e) concrétisent le premier temps fort (0-10). Un relâchement ensuite des onze chalampéen permet à Sarreguemines de mettre la main sur le ballon en marquant coup sur coup deux essais d’avants par N’Guyen (10e) puis Krebs (11e, 12-10). Revenus à une bonne défense, les Rhénans du président Meyer cherchent à développer du jeu. « Avec un terrain gras et ce froid, le jeu était malheureusement brouillon, il n’y a pas eu de domination nette de l’une ou l’autre équipe », détaille le président. Chalampé s’est montré réaliste avec Cour (15e), Sitterlé (17e) et Krugmann (23e, 12-29). Si Crochet sort sur commotion (37e) et Chalampé termine à dix mais inscrit deux essais en contre de Sitterlé (27e) puis de Hebert (12-41, 38e).

Sarreguemines – Chalampé 12-41. Mi-temps : 12-22. Stade De Coubertin. Jeu à X. Arbitrage de M. Joly (CD54).

Les points : essais de N’Guyen (10e) et Krebs (11e) ; transformation de N’Guyen (11e) pour Sarreguemines ; essais de Hebert (4e, 38e), Ruis (6e), Cour (15e), Sitterlé (17e, 27e), Krugmann (23e) ; transformations de Krugmann (15e) et Gibson (23e, 27e) pour Chalampé.

A lire aussi :